Applications mobiles éditoriales : quelques erreurs d’ergonomie rédactionnelle et visuelle

Applications mobiles éditoriales : quelques erreurs d’ergonomie rédactionnelle et visuelle 1

Récemment, une infographie très utile exposait les différences d’usages entre site et application mobile. Il apparaît entre autres qu’une app native est plus pertinente pour consommer de l’actualité. Alors aujourd’hui, je rebondis sur mon expérience de l’application native du HuffPost français en la mettant en perspective avec les recommandations de Jakob Nielsen. Voici quelques erreurs d’ergonomie rédactionnelle et visuelle repérées dans les applications mobiles éditoriales…

Le Monde VS HuffPost VS Rue89

C’est en cliquant sur une pub in-app du Monde.fr que j’ai tenté le téléchargement de l’application mobile du Huffington Post. Simple curiosité. Mais après avoir navigué 1 minute sur la home de l’appli, j’ai décidé de la supprimer de mon iPhone. Pourquoi ?

Parce que le flux éditorial n’est tout simplement pas « utilisable » : principalement à cause de ses titres flous et des thumbnails visuels non explicites. D’une part, les auteurs des articles créent des ambiguïtés quant aux actualités et angles abordés, d’autre part, les miniatures des images ne sont autres que… les photos des auteurs. Ce qui est inutile pour la compréhension du sujet.

Le Monde, par contre, exploite quasi-correctement ces 2 éléments-clés pour une application éditoriale mobile. Les photos à la une apportent du sens, et les titres sont tous explicites, ne laissant pas la place à l’hésitation pour l’utilisateur. Dommage, cependant, que certaines accroches soient tronquées, limitant l’appréhension immédiate et efficace de certains sujets.

Mieux encore – mais attention, je m’arrête à la home des actualités, pas à la configuration des posts entiers – du côté de Rue89, qui propose des lignes visuelles intéressantes sur lesquelles sont superposés, en opacité, les titres complets des articles. On peut regretter quand même l’absence de chapô, qui pourrait enrichir en un coup d’œil l’angle du sujet…

L’utilisabilité mobile selon Jakob Nielsen

Jakob Nielsen recommande de penser ce type d’interface éditoriale en « mini-IA », c’est-à-dire en micro-architecture d’information. Ses conseils, issus de tests utilisateurs, s’appliquent a priori aux sites mobiles mais valent évidemment pour les applications du type Le Monde, Rue 89 et Huffington Post.
Que dit-il ? En quelques points, exemple à l’appui :

• Coupez le contenu pour réduire le nombre de mots et laisser les informations secondaires aux pages secondaires.
• Ne tronquez pas les titres ou les chapô, mais faites en sorte qu’ils soient courts, explicites et accrocheurs.
• Proposez des miniatures visuelles pertinentes et focalisées sur un élément d’une photo, pas sur un plan large.

Je terminerai en rappelant les principes de rédaction de titres appliqués au sein de la rédaction de la BBC. Sa remarque vaut pour les 3 applications que je viens de mettre en avant : « Chaque titre (« headline ») contient l’essentiel de l’histoire, sans avoir à cliquer. Vous n’avez pas à perdre un clic, puisque l’utilisateur choisit les sujets qu’il veut vraiment lire. »